Article

Le sport

Beaucoup de politiques font l’impasse sur le sport. C’est une erreur.
Le terrain de sport est aujourd’hui l’un des derniers lieux où la mixité sociale et culturelle se pratique très concrètement. Le sport est l’un des derniers refuges de valeurs comme le respect, la solidarité, le dépassement de soi, la fraternité. Le sport est l’une des meilleures manières de préserver et améliorer notre santé. Enfin, toutes les villes qui ont mené une politique sportive volontariste en ont tiré profit ; Montpellier, Toulouse, Grenoble, Nantes : l’attractivité de ces métropoles s’est aussi construite sur leur performances sportives.

La Métropole et la ville comptent des clubs glorieux : le FC Metz et son histoire fabuleuse depuis 1932 ; Metz Handball, club le plus titré de France toutes disciplines confondues ; Metz Tennis de Table et ses performances européennes ; le Rugby Club de Metz ; A2M-Athlétisme Metz Métropole ou encore le Fight-Club Metz Borny. Soutenons-les tous, ce sont les étendards de Metz.

Mais au-delà de ces clubs d’élite et de renom, travaillons au sport populaire, au sport de tous les jours, qui fait naitre des vocations, qui fait vivre et qui fait grandir.

Par quoi cela passe-t’il ? Par une volonté politique forte plutôt qu’un simple accompagnement.
Favorisons les partenariats entre écoles et clubs, entre les différentes associations, pour que tous les messins et messines pratiquent le sport ensemble dès le plus jeune âge et jusque dans leurs âges avancés. C’est la cohésion sociale à l’œuvre.
Encourageons les clubs, quelle que soit la discipline, à entrer dans les collèges, les lycées, les quartiers afin de nourrir un maximum de vocations. Des initiatives existent déjà : nous devons aller encore plus loin.
Osons une politique en faveur du sport universitaire. Plusieurs villes en France ont des équipes performantes dans plusieurs championnats, pourquoi pas Metz ? Il s’agirait là d’un atout supplémentaire en termes d’attractivité pour attirer des étudiants.
Facilitons encore plus l’accès aux clubs et aux infrastructures.
A l’exemple d’autres grandes métropoles, engageons nous sur le « sport sur ordonnance », pour lutter contre la maladie.

Le sport permet à des milliers d’hommes et de femmes de se construire. Soutenons le Sport pour construire une ville saine, une ville solidaire.
Renforçons l’esprit d’équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *